Appel à projets de formation lancé dans le cadre du Campus Franco Sénégalais (CFS)

Etablissements d’enseignement supérieur : participez aux actions du Campus franco-sénégalais

Après le lancement des premières formations en 2019-2020, le Campus franco-sénégalais souhaite appuyer et développer une nouvelle offre en 2021, en proposant de nouvelles formations bi-diplômantes et co-diplômantes professionnalisantes présentielles, distantielles (synchrones et/ou asynchrones) ou hybrides (distantielles et présentielles), co-construites et co-portées par des établissements sénégalais et français.

Les porteurs de projets sont invités à déposer leur candidature à l’adresse suivante : reponseAAP@campusfrancosenegalais.org en complétant les documents à télécharger.

Pièces jointes

CFS Appel à projets de formations 2021 WORD

CFS Appel à projet de formation 2021 PDF

Annexe 5 canevas budget =à compléter= EXCEL

Annexe 5 canevas budget =à compléter= PDF

Détails de l’appel à projets

1. Contexte

Le Campus franco-sénégalais (CFS) est né de la volonté du Président de la République du Sénégal, M. Macky SALL et du Président de la République Française, M. Emmanuel MACRON, lors de leur rencontre à Dakar en février 2018. En marge du séminaire intergouvernemental, une convention portant création de ce Campus a été signée entre les deux ministres de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de I’Innovation.

Le CFS a été officialisé le 16 novembre 2020 par le Décret n° 2020-2235 portant création et fixant les règles d’organisation et de fonctionnement du Campus franco-sénégalais (CFS).

Le Campus franco-sénégalais est un outil de coopération inter-universitaire entre la France et le Sénégal. Il a vocation à être complémentaire aux actions de coopération scientifiques et culturelles entre les deux pays. Le CFS offrira des formations incluant des délocalisations de formations supérieures françaises au Sénégal, des doubles diplomations, des co-diplomations, ainsi que des parcours de formation innovants co-construits ou assemblant des modules dans une approche pluridisciplinaire, voire transdisciplinaire, ou encore des projets de recherche, en particulier dans les domaines de la formation de formateurs et de l’innovation pédagogique.

L’offre de formation du campus s’inscrira dans les priorités économiques du Plan Sénégal Émergent (PSE) et dans le plan de développement de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation sénégalais.

Plus d’une vingtaine d’établissements d’enseignement sénégalais et français se sont déjà coordonnés pour construire et proposer une offre de formations novatrice et répondre ainsi aux besoins des secteurs économiques au Sénégal. Le campus franco-sénégalais accompagne également le Sénégal dans la mise en place d’un dispositif national de validations des acquis de l’expérience (VAE).

Après le lancement des premières formations en 2019-2020, le Campus franco-sénégalais souhaite appuyer et développer une nouvelle offre, en proposant de nouvelles formations bi-diplômantes et co-diplômantes professionnalisantes présentielles, distantielles (synchrones et/ou asynchrones) ou hybrides (distantielles et présentielles), co-construites et co-portées par des établissements sénégalais et français, en collaboration, si cela est pertinent, avec des acteurs économiques.

2. Objectif

Il proposé aux établissements déjà impliqués dans le CFS, ainsi qu’aux autres établissements manifestant leur intérêt pour l’être, de présenter de nouvelles actions de formation professionnalisantes, à distance (FOAD) ou encore hybrides (distantielles/présentielles), qui pourront être labélisées et promues par le Campus franco-sénégalais. Elles ont vocation à débuter l’année universitaire 2021-2022.

Ces formations, destinées à des étudiants en formation initiale ou continue, donneront accès à des diplômes ou certifications reconnus dans une logique de double diplomation ou co-diplomation entre les établissements. Après une période de 2 ans durant laquelle le CFS pourra apporter un appui financier d’amorçage, les formations devront s’autofinancer sans apport complémentaire du CFS.

Tous les champs disciplinaires sont concernés. Les porteurs de projets veilleront à associer des partenaires socioéconomiques à l’élaboration de leur projet, notamment à travers :

  • La description de l’implication des partenaires économiques (entreprises, branches professionnelles, etc.) dans le projet ;
  • La description des débouchés professionnels, si possible en s’appuyant sur des analyses de marché, analyse des besoins prévisionnels en emplois et compétences.

Les projets à dimension pédagogique numérique (FOAD, hybride, synchrone et asynchrone) et à caractère pédagogique innovant sont encouragés.

Les projets de formation seront retenus en fonction des critères déclinées dans l’annexe 1, et auront vocation à être labellisés par le campus franco sénégalais.

En complément du présent appel à projets de formation, le Campus franco-sénégalais pourra lancer, en 2021 et les années suivantes, de nouveaux appels à projets de formation et de soutien à la recherche.

3. Rôle du Campus franco sénégalais et contreparties des établissements

3.1. Le Campus franco sénégalais permettra aux formations retenues de bénéficier des différents services du CFS, notamment :

  • un appui financier du Campus franco sénégalais dans la phase d’amorçage les deux premières années de la formation, qui n’excédera pas 40 000 € : 20 000 € la première année et 20 000 € la deuxième année, conformément à l’annexe 2 (modalités de versement des fonds d’amorçage).
  • la labellisation de la formation par le CFS.
  • l’accès aux différents appuis offerts par le CFS, avec par exemple :
    • communication/marketing : publicité, campagne de communication, promotion des formations auprès de différents publics, organisation de différents évènements, participation à différents salons ;
    • dispositif d’exonération totale ou partielle de frais d’inscription par l’Ambassade de France et autres partenaires ;
    • partage de connaissances et échanges de bonnes pratiques au sein d’un forum des porteurs de formations et autres acteurs ;
    • ressources mutualisées (matérielles, plateforme de ressources numériques pédagogiques et/ou de recherche) ;
    • appui à la recherche de différents partenaires (entreprises, incubateurs, communautés, chercheurs, start-up) ;
    • appui à la recherche de mécènes et partenaires financiers ;
    • appui à la recherche d’offres de stages et d’emplois ;
    • appui aux outils de la formation à distance.

3.2. Budget prévisionnel

En contrepartie de l’accès aux fonds d’amorçage et aux services du CFS, le budget prévisionnel présenté devra prévoir, une fois que la totalité de la subvention d’amorçage aura été versée (soit à partir de la 3ème année de mise en œuvre de la formation), le versement d’une quote-part au CFS selon des modalités à définir d’accord-partie.

4. Critères d’éligibilité et modalités de sélection des projets

Un comité d’évaluation indépendant sera mis en place par l’établissement Campus franco-sénégalais.

Après avoir vérifié l’éligibilité des projets, les évaluateurs apprécieront les projets (cf. annexe 1 : grille d’analyse des réponses à l’appel à projets du Campus franco-sénégalais).

L’établissement sénégalais ou français (chef de file d’un binôme ou d’un consortium) qui portera le projet sera récipiendaire des fonds.

5. Nombre de dossiers retenus

Le nombre de projets retenus sera fonction de la qualité des dossiers reçus, et n’excèdera pas un maximum de 20 projets.

6. Dossier de candidature

Les porteurs de projets sont invités à déposer leur candidature uniquement en ligne à l’adresse suivante : reponseAAP@campusfrancosenegalais.org avant le 31 mars 2021 23h59 heure Sénégal, avec pour objet du mail « AAP-CFS-[nom/acronyme du projet de formation] »

Ils joindront obligatoirement les documents suivants :

  • Description narrative détaillée du projet répondant aux critères de l’appel à projets et comportant des indicateurs de suivi et/ou d’impact (cf. Annexe 3),
  • Fiche d’identité du projet dûment remplie (cf. Annexe 4),
  • Budget prévisionnel à partir du fichier Excel fourni (cf. Annexe 5),
  • Lettres de soutien des directions/présidences des établissements impliquées dans le projet.

Les porteurs de projets pourront adjoindre tout document jugé utile à la candidature comme :

  • Lettres de soutien d’entreprises ou de fédérations d’employeurs,
  • Études de marché ou d’opportunité,
  • Copies des certifications/accréditations,
  • Etc.

Pour toute demande d’information complémentaire d’ici le 31 mars 2021, contacter le CFS à l’adresse suivante : reponseAAP@campusfrancosenegalais.org

Laisser un commentaire