L’Ecole Polytechnique de Thiès -EPT

L’Ecole Polytechnique de Thiès -EPT

 L’Ecole Polytechnique de Thiès a été créée en 1973 par son Excellence Léopold Sédar Senghor avec l’appui de la coopération canadienne à travers l’Ecole Polytechnique de Montréal (EPM) qui en a accepté le parrainage.

Depuis lors, l’Ecole Polytechnique de Thiès constitue une référence dans la formation d’ingénieurs en Afrique francophone.

A la suite de  plusieurs évè­nements liés à sa réorganisation institu­tionnelle et administrative, l’Ecole Polytechnique de Thiès, a depuis 2009 été rattachée directement au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche suite au décret n° 2009-586 du 18 juin 2009.

Les différents Départements de l’Ecole Polytechnique de Thiès(EPT)

L’Ecole Polytechnique de Thiès est aujourd’hui dotée de quatre (4) grands Départements à savoir :

  • Le Département du Tronc Commun
  • Le Département Génie électromécanique
  • Le Département Génie civil
  • Le Département Génie Informatique et Télécommunications

Une nouvelle filière aéronautique a été mise en place en 2015 en partenariat avec l’Ecole de l’Armée de l’Air. Rattachée au Département Génie Electromécanique, la nouvelle filière est composée de promotions mixtes d’élèves officiers militaires et civils.

Offre de formation à l’Ecole Polytechnique de Thiès(EPT)

L’objectif du programme d’études en vigueur à l’EPT est de former, dans les domaines du génie civil, électromécanique, et informatique & télécommunications, des ingénieurs de conception de haut niveau, au service du développement.

  • Le cycle de formation de 5 ans, ouvert aux bacheliers scientifiques, après concours, se  subdivise en deux parties : le Tronc Commun (2 ans) et la Spécialisation (3 ans).
  • L’admission des élèves en première année du premier cycle à l’EPT se fait par voie de concours parmi les titulaires du baccalauréat des séries scientifiques et techniques, âgés de moins de 22 ans au 1er octobre de l’année d’admission.

Au Sénégal il n’existe pas de classes préparatoires aux grandes écoles. L’Ecole polytechnique est la seule Institution au Sénégal qui dispose d’un département de Tronc Commun dont le principal objectif est de préparer les élèves ingénieurs à la spécialisation au bout de deux années d’études. Cette partie permet aux élèves-ingénieurs de maîtriser les connaissances requises en mathématiques, physique, chimie, informatique, dessin industriel, anglais technique etc., et de faire suffisamment de travaux pratiques en ateliers comme en laboratoires.

  • La Spécialisation :
  • La Spécialisation (3 ans). Cette partie de la formation consiste en une spécialisation de trois ans dont la réussite est sanctionnée par un Diplôme d’Ingénieur de Conception. Aujourd’hui, l’EPT délivre trois diplômes :
    • Diplôme d’Ingénieur de Conception Génie Civil
    • Diplôme d’Ingénieur de Conception Génie Électromécanique
    • Diplôme d’Ingénieur de Conception Génie Informatique et télécommunicationsPendant cette phase, les élèves-ingénieurs sont appelés à participer activement à des travaux de laboratoires, des travaux pratiques de terrain, à des stages industriels (2 stages de 6 semaines chacun) et à soutenir un projet de fin d’études portant sur une résolution de problèmes pratiques posés dans l’industrie.Par ailleurs, des cours de technique de communication, de management, de gestion, de comptabilité, de législation et droit, sont intégrés dans le cursus afin de sensibiliser les élèves-ingénieurs aux différents problèmes auxquels les cadres d’entreprise sont continuellement confrontés. Cela permet d’intégrer des connaissances et aptitudes fondamentales du métier de l’ingénieur, le savoir être.En plus, des stages ouvriers et de maîtrise destinés à sensibiliser les futurs Ingénieurs, aux problèmes auxquels le cadre d’entreprise moderne est susceptible d’être confronté, viennent compléter la formation de base.

Chaque année, le concours se tient au mois de juin avant les épreuves du baccalauréat. Pour permettre à un maximum d’élèves de participer aux épreuves du concours, des centres d’examens sont ouverts dans toutes les régions du Sénégal. Cette année, trois (03) nouveaux centres ont été ouvert ; deux à Dakar banlieue (lycée Seydina Lymamoulaye de Guédiawaye et lycée Abdoulaye Sadji de Rufisque) cela pour désengorger le centre principal de la Faculté de médecine. Un autre centre a été ouvert à Kédougou au lycée Technique Industriel et Minier. Ceci porte le nombre total de centre à dix sept (17).

Laisser un commentaire